Épuisé par mon humeur dépressive

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
pac_8_25
Messages : 11
Enregistré le : 19 déc. 2021, 11:37

Épuisé par mon humeur dépressive

Message par pac_8_25 »

Pour faire une histoire courte, je ne me souviens pas d'avoir jamais eu une humeur normale. Cet été j'ai vécu un épisode psychotique; j'ai été hospitalisé presque deux semaines, ce qui a été un point culminant dans ma vie. Depuis, je suis en arrêt de travail, pour la première fois de ma vie, et j'essaie, tant bien que mal, de récupérer. J'ai l'impression de faire du sur place. Je sais que je ne suis pas apte au travail actuellement, mais je trouve difficile d'être à la maison 7 jours sur 7. Je n'ai pas le sentiment que mon état s'améliore et cela me perturbe car j'ai peur de ne pas être apte à travailler encore pour plusieurs mois... Actuellement, j'ai l'humeur dans le fond du baril et je me croise les doigts pour que ma médication finisse par avoir un effet positif quelconque sur mon humeur dépressive +++.

PS: Le fait d'avoir commencé à vous lire depuis quelques jours m'aide à persévérer car je constate que je ne suis pas le seul à vivre avec cela.
Slinky18
Messages : 5
Enregistré le : 21 janv. 2022, 17:53

Re: Épuisé par mon humeur dépressive

Message par Slinky18 »

Allô à toi !

Je constate que tu n'avais pas reçu de réponse à ton statut, c'est dommage! Comment se passe le début d'année 2022 pour toi ?

Je voulais te dire que je te comprends, je suis moi aussi en arrêt de travail (depuis 3 mois environ) & j'ai moi aussi l'impression que mon état stagne et s'améliore très très lentement, voir stagne à certains moments. C'est très difficile à accepter ça et ça peut-être angoissant. D'ailleurs, je partage ta crainte de ne pas être apte à retourner travailler encore plusieurs mois. Mais je pense qu'il faut se laisser du temps pour notre rétablissement (le temps qu'on a besoin), on ne peut pas aller plus vite que notre rythme. Et surtout lorsqu'on est en période de crise, il faut parfois se sortir un peu la tête de l'eau avant de pouvoir mettre des stratégies efficaces en place.. Il vaut mieux prendre son temps et revenir en état d'équilibre au travail que risquer d'y retourner et reflancher.

Puis, la fameuse médication... les délais pour avoir le pleine effet, l'essaie/erreur pour trouver la bonne molécule, ça peut devenir tellement décourageant je trouve.. Je pense que c'est normal quand on est en période creuse de mettre notre espoir dans la médication pour avoir un coup de pouce, il ne faut juste pas que ce soit le seul moyen que tu as en place. Vois-tu un.e psychologue, intervenant social pour t'accompagner aussi ?

Personnellement, ma médication (changement de molécule) ne fait pas trop effet actuellement et ça me fait vivre beaucoup de découragement & d'anxiété. Je vais rencontrer une psychiatre dans quelques semaines pour avoir quelqu'un de plus spécialisée que ma médecin de famille au niveau santé mentale..En espérant qu'on en vienne à trouver un traitement adapté.

En tout cas, on essaie de se rappeler que notre état de crise est temporaire et qu'il y a de l'espoir devant nous.

Moi depuis les derniers mois, je vois presque tout en négatif et là, j'essaie de me donner le défis de trouver une petite réussite à chaque jour, même si ça demande énormément d'efforts ces temps-ci :)

Je te souhaite bon courage au travers de ton rétablissement et au plaisir de te reparler!
pac_8_25
Messages : 11
Enregistré le : 19 déc. 2021, 11:37

Re: Épuisé par mon humeur dépressive

Message par pac_8_25 »

Bonjour Slinky18,

Je te remercie pour ton bon mot. 2022 n'est pas une année facile pour moi actuellement; mon père a un cancer des os de stade quatre et il est atteint de la maladie d'Alzeimer, bref il est maintenant aux soins palliatifs.

En ce qui me concerne, j'ai la chance et le privilège de partager ma vie avec une conjointe compréhensive de mon état actuel. Pour ce qui est de mon suivi, j'ai une psychiatre compétente qui s'occupe de mon dossier. Elle est plus agressive dans sa recherche de la bonne molécule qui me convient; elle perd moins de temps à changer de molécule et à adapter le dosage. De plus, elle ne veut pas me retourner au travail tant que je ne suis pas complètement près à y retourner. Un autre point positif, j'aurai bientôt une infirmière en santé mentale qui m'offrira un suivi aussi. Je crois que cela pourra me faire beaucoup de bien (Je suis encore secoué d'avoir été hospitalisé l'été passé.).

Conserve ton attitude positive; c'est ce qui est le plus aidant et au plaisir de rediscuter avec toi sur le forum.
Slinky18
Messages : 5
Enregistré le : 21 janv. 2022, 17:53

Re: Épuisé par mon humeur dépressive

Message par Slinky18 »

Bonjour pac_8_25,

Je suis vraiment désolée pour ton père..! Je vous souhaite que le processus se fasse dans la sérénité. Ce n'est jamais une période facile mais je suis convaincue que vous trouverez la force de passer au travers.

C'est génial pour ta conjointe qui est compréhensive de ton état, quelle chance! J'espère trouver ce genre de partenaire un de ces jours..

Contente de savoir que vous avez aussi un bon réseau de soutien professionnel, ça va certainement aider à votre rétablissement. Je comprends aussi que tu sois secoué de ta dernière hospitalisation.. peut-être que ça fait peur parce que tu sais que ton état a été à son pire, et tu ne veux plus te rendre jusque-là!? En tout cas, il n'y a vraiment aucune honte à cela, tu es loin d'être seul :) Je n'ai jamais été hospitalisée dû à mon état de santé mentale, mais disons que l'idée de me rendre à l'hôpital m'est venue quelques fois à l'esprit dans les derniers mois quand ça n'allait vraiment pas..

L'attitude positive est un combat quotidien pour moi ces temps-ci haha... mais merci pour ton encouragement :)


Prends soin de toi et bonne journée!
pac_8_25
Messages : 11
Enregistré le : 19 déc. 2021, 11:37

Re: Épuisé par mon humeur dépressive

Message par pac_8_25 »

Merci pour ton bon mot Slinky18,

Présentement, je suis toujours en essai/erreur pour trouver une molécule qui me conviendrait.
C'est difficile car j'ai encore l'humeur dans le fond du baril... Je m'accroche à l'idée que l'on trouvera, un jour, la bonne molécule et le bon dosage qui feront que je ne me sens pas "down". Juste me sentir neutre serait tellement une amélioration pour moi! Une chance que je vois ma psychiatre lundi prochain.

Bonne semaine tout le monde!
Répondre