Journal de Marie

(maniaco-dépression)
Lavieestbelle1979
Messages : 38
Enregistré le : 31 mars 2022, 12:23

Journal de Marie

Message par Lavieestbelle1979 »

Bonjour tout le monde. Je trouve cool ceux qui décident de faire un journal, alors je commence moi aussi.
Je suis diagnostiquée bipolaire depuis 2013. J'en suis à la quatrième psychose. J'ai fait une psychose au mois de décembre dernier et là, c'est la dépression qui prend le dessus. J'avais arrêté mes médicaments et je buvais énormément de vin. Je crois que le vin n'a pas du tout aidé pour la psychose.
Là, je suis en dépression. Je la trouve grave ma dépression pcq je me lève à des heures impossibles et je suis tellement déprimée. J'ai un vide intense le matin comme si ma vie n'allait plus jamais bien aller. C'est difficile dire comment je me sens, mais c'est un état dégueu et dur à supporter. J'ai tellement vécu d'épreuves depuis 2013 que je pense que tout ça n'a pas aidé. Mon frère est monté sur un pont pour se suicider et il a écopé de huit mois de prison. J'ai perdu ma mère en 2014 et mon père en 2017. J'ai vécu 13 ans avec un gars qui me traitait mal psychologiquement. Là, je suis séparée. Il habite pas loin et je n'ai pas fait le deuil de la famille. Je m'ennuie tellement du temps ou on était tous réunis dans le salon à discuter, lui et les enfants. J'avais une famille et là, je me retrouve vraiment très seule. Cette solitude me fait mal à l'intérieur. J'imagine que la dépression accentue ce sentiment. Mais les gens me disent, oui mais sors, va voir tes amies. Oui c'est bien beau, mais une amie ne remplace pas un amoureux. Malgré le fait qu'il me traitait mal, il y a des soirs où la solitude est si intense que je vais prendre un verre chez lui, même si notre relation s'est mal terminée. Je peux dire que maintenant on s'entend bien séparés. Ce qui me dérange c'est que lui va très bien et ne ressent pas la solitude comme moi. J'ai l'impression d'être immature affectivement.

J'ai parfois des dates, mais une soirée ne remplace pas une relation de 13 ans et la compréhension qu'on a l'un de l'autre. Bref, je ne dépasse pas le deuil de la famille pour cause de solitude. J'aimerais être bien seule, mais ce n'est pas le cas. En dépression, je n'ai plus de passe-temps et je m'ennuie tout le temps. J'ai parfois des idées d'en finir, mais je m'accroche au fait qu'un jour ce sera passé et j'ai deux ados aussi à m'occuper. Je m'ennuie du temps d'avant et je me sens incapable de recréer mon monde à moi, mon univers, ma réalité sans ma famille. Ils disent de lâcher prise. J'aimerais lâcher prise sur le fait de vouloir une famille à tout prix.

Merci de m'avoir lu. Je sais que mon post est déprimant, mais ici les gens comprennent la dépression.
314r
Messages : 226
Enregistré le : 13 avr. 2022, 21:50

Re: Journal de Marie

Message par 314r »

C'est super que tu débutes un journal. Tu vas pouvoir ventiler avec des gens qui connaissent la souffrance même si les déclencheurs sont différents des tiens.

Il est bien que tu reconnaisse ta dépendance affective. L'autonomie affective est une quête et pour ne plus en souffrir il faut travailler sur soi. Le fait que tu entretiennes une relation avec ton ex compagnon est bien correct mais que tu veuilles revivre ton passé dans ton futur l'est moins.

Je vais te lire et plusieurs autres aussi. L'idée c'est que le forum est bien tranquille l'été mais tu n'es pas seule.
Lavieestbelle1979
Messages : 38
Enregistré le : 31 mars 2022, 12:23

Re: Journal de Marie

Message par Lavieestbelle1979 »

Bon matin tout le monde!
Ce matin je ne vais pas bien. Je trouve difficile ne pas bien aller quand il fait super beau dehors.

Je ne vais pas bien parce que j'ai des pensées en boucle. C'est qu'à mon travail, c'est la sixième fois que je me fais arrêter. Je suis dans le milieu de l'enseignement. Je me sens vraiment coupable et nulle des ces arrêts de travail. Je sens que les gens me jugent énormément. Il y en a certains qui m'ont supprimé de leur facebook. En septembre, quand je vais rentrer, je sais que les gens ne sont pas portés à venir me parler. Ça me fait énormément souffrir. Dans la vie, j'ai toujours une pensée de fond qui me répétait que je n'étais pas aimée et que je suis incapable de l'être. En dépression, cette pensée tourne en boucle. Je n'ai plus de famille. Ils sont décédés. J'ai mal de me sentir pas aimée. Je ne sais pas si mon cerveau va être prêt pour le retour au travail. Je ne me sens pas bien. Je suis sans espoir que les gens peuvent m'apprécier. Pourtant, je ne suis pas un monstre. Je suis une personne très agréable, mais qui a des phases de bipolarité. J'ai l'impression que les gens n'aiment pas les personnes qui ont des problèmes de santé mentale. Je sais en plus que dans certains partys, certains collègues se payaient ma gueule du fait que j'ai trop d'arrêt de maladie. C'est tellement blessant. Le milieu de l'enseignement n'est pas toujours facile.

Autre chose, je sens que je n'ai plus de moteur, d'élan vital. J'ai de la difficulté à m'occuper de moi. J'ai fait appel à un magnétiseur dans l'espoir que ça améliore mon état. Par le passé, ça fonctionnait bien. Il me fait des séances de reiki. Tous les matins que je me lève, je suis dépressive et ça se replace dans la journée.

Je crois impossible que des gens puissent m'aimer. Quand je dis impossible, c'est impossible. Je ne ressens plus l'amour. En dépression, je n'ai plus d'émotions positives. J'ai l'impression que ça va être comme ça toute ma vie.

Aussi, je m'en veux car j'ai prêté de l'argent à un gars que je côtoyais. J'étais fragile et je lui ai presque prêté une année de salaire. C'était mes économies à moi. Là, il me demande encore de l'argent, mais je ne lui en prête plus. Si j'avais un conjoint, il pourrait m'aider dans mes phases down et me rassurer, mais je trouve difficile de rencontrer un gars tout en étant en dépression. On dirait que les gars ne sont pas intéressés par moi, alors quand il y en a un, je deviens vulnérable car je pourrais tout lui donner.

Voilà, c'est mon humeur du matin. J'aimerais tellement qu'il existe une solution magique pour arrêter mes pensées.
Bonne journée à tous.
uhwt
Messages : 56
Enregistré le : 09 oct. 2017, 23:55

Re: Journal de Marie

Message par uhwt »

Salut, j'ai lu tous tes messages ça me donne envie de t'écrire

(Moi aussi j'ai été diagnostiqué en 2013)

C'est vrai que c'est nul ce que tu vis, surtout en plein été comme ça comme tu dis il fait beau etc.

J'ai l'impression que tu fais de la méfiance, (parce que tu es dans une phase de down), tu sais, c'est vrai dans ces périodes-là on pense comme tu dis telle personne m'a supprimé de facebook etc. mais ce que je pense que ça te prendrait c'est aller parler un peu avec ces personnes-là, pour aller briser la glace, on dirait que ça fait trop longtemps que t'es seule.

Le deuil que t'expliques et toutes ces idées dépressives c'est à cause de la dépression. (ça rempire l'état normal)

Ce que je te conseille c'est d'arrêter de boire du vin, va prendre une marche avec du soleil et essaie de bien manger et bien dormir, prends soin de toi.

Va voir les personnes que tu penses qui te feraient un peu chaud au coeur, même si en dépression personne nous fait chaud au coeur vraiment

Tu sais même que t'aies prêté beaucoup d'argent à quelqu'un, c'est pas une bonne chose mais en ce moment tu devrais t'enlever ça de la tête. Tu devrais te concentrer à te stabiliser, à te concentrer sur ton hygiène de vie. Tous ces gros problèmes vont devenir des petits problèmes.

Lâche-pas, c'est pas facile ce que tu vis je l'admet, mais si tu remontes de ta dépression ta carapace sera beaucoup plus forte et t'auras beaucoup plus de recul pour gérer ces problèmes. En ce moment t'es dans un état fragile. Remonte la pente, sors de cet état fragile après tu pourras voir pour le reste.

As-tu parlé avec ton médecin? Parfois ça peut être un simple débalancement de lithium ou peu importe... ça vaut la peine de demander de l'aide

Ce que je ressens dans tes messages c'est surtout que t'as mal, t'as beaucoup mal à l'intérieur et t'as des blessures pour les raisons que t'as mentionnée. Probablement tu pourrais mentionner d'autres raisons aussi. J'ai envie de te dire que pour passer ce mal et par exemple (recevoir du réconfort de la part des autres personnes) il faut que tu travailles sur ton hygiène de vie. Fait du sport, mange bien, dors bien, prend pas de vin, prend pas de drogue, appel ton psychiatre et la roue devrait commencer à tourner plus facilement. C'est nul en plus vivre comme ça, tu dois penser souvent au suicide parce qu'on est des êtres humains et on a besoin de connecter avec d'autres être humains, on est des êtres socials disons.

Et en sortant de tout ça, tu vas ressortir de ça plus forte qu'au départ. Tu verras, tu seras encore plus forte émotionnellement j'en doute même pas

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort comme on dit

Bonne chance, une bonne partie de tout ça est entre tes mains
Lavieestbelle1979
Messages : 38
Enregistré le : 31 mars 2022, 12:23

Re: Journal de Marie

Message par Lavieestbelle1979 »

Merci uhwt de ta réponse.

En fait, j'ai peur de passer le reste de mes jours dans cet état. C'est ma grande crainte. Je ne pense pas au suicide. J'ai un bon réseau d'amis, mais c'est au travail que je ne me sens pas bien. On parle de mes arrêts maladie à répétition et tout le monde a son petit mot à dire. J'y ai pensé au suicide, mais plus maintenant.
Toi es-tu stable? Si oui, depuis combien de temps?
uhwt
Messages : 56
Enregistré le : 09 oct. 2017, 23:55

Re: Journal de Marie

Message par uhwt »

Bon alors désolé dans ce cas... tu sais j'écris mais je ne te connais pas vraiment en détail.

C'est certain que si au travail tu ne te sens pas bien et tu le mentionnes à plusieurs reprises faut peut-être pas ignorer ça

De toute façon, c'est des problèmes auxquels ils existent souvent des solutions.

Tu ne vas pas rester dans cet état là... en bipolarité c'est toujours temporaire puis c'est triste mais ça revient. Quand t'as une bonne médication et t'as travaillé fort sur toi-même ex: routine de vie, hygiène de vie, sport, sommeil, bien manger, pas de drogues, pas de boisson excessive etc. alors après ça va bien

Oui je suis stable mais j'ai eu beaucoup d'instabilité... la différence c'est que j'ai été diagnostiqué quand j'avais 16 ans aujourd'hui j'ai 25 ans. J'ai eu beaucoup d'hospitalisations, j'ai essayé beaucoup trop de médicaments pour rien (aujourd'hui je suis stable avec du lithium et une faible dose de zeldox).

j'ai beaucoup souffert à cause des hospitalisations et de tous les médicaments essayés en même temps de l'instabilité avec la maladie et plein d'autres choses.. ex: la maladie a détruit des liens familiaux et beaucoup d'autre chose

après la maladie on essaie de réparer ce que ca a causé et après ça on essaie de tourner la page parce que ca a prit trop de place dans notre vie, et cest pas tout le monde qui comprend la maladie mentale

c'est tout un processus, en ce moment je suis dans l'étape ou j'essaie de tourner la page, mais c'est seulement le temps qui arrange ça j'imagine

Peu à peu les choses se replaces d'elles-même dans la vie et la maladie disparait, quand elle devient stabilisé et on la controle

Aussi à la fin tes pilliers sont forts, t'as ton psychiatre, tu te connais plus, t'as développé ton intelligence émotionnelle...

t'as pas bcp de chance de retomber c'est presque impossible

en sortant de ça t'es plus sérieux, tu comprends plus la maladie mentale

et être plus sérieux c'est payant dans la vie d'aujourd'hui, être organisé et avoir ces qualités-là c'est extremement important

Avant la bipolarité j'avais un style de personalité plus sentimental maintenant je suis plus rationnel...

C'est un combat ta personalité peut changer perdre le lien proche avec sa soeur ou son frere quand même par exemple ca peut te changer, te faire évoluer

J'ai décidé de batir ma vie en parallèle et d'aller à l'université, maintenant mon combat c'est mes études, je voulais pas que ma vie tourne autour de la bipolarité je voulais à tout prix essayer deffacer ca parce que meme si on fait des efforts pour essayer daccepter ca dans la société les gens comprennent pas. et cest dur comprendre quelquechose que tu comprends pas parce que t'as jamais vécu

c'est un gros combat ça, la bipolarité, un méchant gros combat... mais tu ressors plus fort de ca et aussi la vie risque de te lancer des grands défis j'imagine

:)
uhwt
Messages : 56
Enregistré le : 09 oct. 2017, 23:55

Re: Journal de Marie

Message par uhwt »

t'sais aussi j'ai envie d'ajouter que, comme moi j'étais jeune, mais ça a scrappé une partie importante de ma vie ou t'es censé te développer, avoir des relations amoureuses etc. t'es dans une partie ou ton identité se forge, pendant que tes amis tracent leurs voies et ton point fort cétait ton intelligence, tu peux rien faire et t'es sur un lit d'hôpital... tu vois une saison passer... puis tu retournes à l'hopital pour voir une autre saison passer...

ça a vraiment scrappé ma vie

mais t'sais c'est une passe dans une vie ça... si tu vois une vie tout entière et tu comprends que la bipolarité c'est pas une grosse maladie (ça finit par se traiter) alors c'est une passe

j'ai essayé de me suicider une fois, vers la fin, quand tout était finit mais j'en pouvais plus

c'était pas juste la bipolarité mon problème, c'était aussi les sphères autour de ma vie

aussi je voulais te dire, tu sais tu vas devenir encore plus intelligente... le psychiatre c'est pas tout le monde qui a ça pour se faire supporter dans la vie

mon psychiatre me supporte même dans mes études... personne a ça... à chaque fois qu'il t'arrive dequoi dans la vie oublie pas que t'es bipolaire et que t'as un médecin... par exemple pour les études faut appliquer pour des bourses en lien avec ça... faut que t'essaies de tirer un maximum avantage de ta maladie... par exemple tu vas mieux comprendre comment chercher de l'aide à l'urgence et aider les autres

t'es entrain de forger un baggage précieux, même pour supporter les autres

faut jamais rien faire avec la bipolarité, faut la battre, faut se battre pour son hygiène de vie, mener le combat avec l'aide de son psychiatre

si tu fais rien t'avances pas ou tu te rempires

aujourd'hui je suis heureux.. j'ai rencontré une fille incroyable et j'ai passé plusieurs mois en colombie cette année et je suis trilingue

Un grand défi de vie encore mais j'aime mieux la vie comme ça
Lavieestbelle1979
Messages : 38
Enregistré le : 31 mars 2022, 12:23

Re: Journal de Marie

Message par Lavieestbelle1979 »

Salut uhwt,

Je suis reconnaissante que tu me répondes.

Je comprends que ton combat a du être difficile à l'adolescence. Comme tu le décris, être sur un lit d'hôpital quand toute la vie tourne autour de toi n'est pas évident. Tu dois vraiment être reconnaissant d'avoir une fille dans ta vie et parler trois langues. Wow!

Tu m'encourages, mais en même temps je demeure déprimée. C'est vraiment mon travail qui me pose problème ces temps-ci. Je ne me sens pas appréciée à cause de mes arrêts maladie. Les gens sont froids avec moi à cause de mes arrêts. Je ne me sens pas aimée et appréciée. Mon ex me dit: Ne pense pas à `ca, tu es en vacances, mais juste l'idée de retourner là-bas, je ne me sens pas bien. Je ne me sens pas stimulée. Je me sens comme une moins que rien. J'ai 42 ans et j'ai l'impression que ma vie est finie. J'ai deux beaux enfants, une belle maison, une voiture de l'année, mais mon coeur est sec. J'ai envie de rentrer tous les jours au travail et savoir que ce que je fais est apprécié. Sinon, c'est déprimant au point que des fois je pense au suicide à cause de ça. Je ne me vois pas recommencer les études à mon âge. Il n'y a plus personne qui me parle à mon travail. Je crois que c'est à cause de mes nombreux arrêts. Aussi, je me demande si j'aime mon métier ou bien si c'est à cause du climat que je n'aime plus ça. Comme je suis en dépression, je me dis qu'aucun autre métier m'intéresserait. J'ai des très bonnes conditions de travail. C'est vraiment mon problème ces temps-ci. Je me lève en pensant à ça.

Je me sens aussi seule. Mais j'ai des amies et habituellement il est facile pour moi de m'en faire. Pas en dépression, j'ai une belle personnalité très enjouée.

Est-ce que tu as fait des psychoses?

Comment as-tu fait pour apprendre l'Espagnol. J'aimerais bien apprendre aussi.

Merci pour tes réponses qui m'encouragent.
uhwt
Messages : 56
Enregistré le : 09 oct. 2017, 23:55

Re: Journal de Marie

Message par uhwt »

Souvent je me suis fait dire en étant instable par le personnel soignant: « t'inquiètes pas tu sais, les gens aujourd'hui acceptent ça, etc. »

Ce que je pense c'est qu'ils savaient pas trop de quoi ils parlaient. Tu vois pour ma part, mes amis m'ont dit plusieurs fois t'es pas malade, t'as rien, ils ont rien reconnu de tout ce que j'ai traversé avec la bipolarité. Après, c'est pas vrai que tout le monde est comme ça. Il y a des personnes qui comprennent plus forcément, mais ça prend une bonne intelligence émotionnelle. On s'attend à avoir une bonne réponse de quelqu'un alors qu'il a jamais vécu ça, il connait rien de tout ça. Souvent les gens parlent, mais ils peuvent pas comprendre parce qu'ils ont jamais vécu. C'est un peu sensible demander de la validation auprès de ça à quelqu'un. Je pense que ça va toujours rester sensible. Et on peut pas blâmer quelqu'un de pas avoir la force de reconnaitre ça ou de ne pas avoir le baggage pour supporter ça.

C'est pour ça je te dis... tu devrais briser la glace à ton travail. Ça te ferait du bien. Il y a toujours des personnes qui finissent par vouloir aider, au final les gens agissent mal parfois mais les gens ne sont pas mauvais... souvent ils quand ils agissent mal ils agissent mal parce qu'ils pensent que ce qu'ils font est bien. Briser la glace ça t'aiderait beaucoup j'en suis certain. Surtout si tu t'es isolé un bon bout en plus... ça va t'aider beaucoup.

Mes amis me supportaient pas, mais je suis tombé sur un gars très intelligent. C'est un gars plutôt rationnel, il a pas tout à fait le contact humain très développé mais il est très intelligent, très cultivé et tout ça. C'est surtout lui qui m'a le plus écouté et supporté dans ma maladie malgré même que ce n'est pas son plus grand point fort!

Ça change aussi les amis, c'est transitoire... il a beaucoup été présent dans une partie de ma vie pour m'aider... et maintenant on est éloigné... j'espère de tout coeur que la vie va lui redonner. Il semble être très heureux et il a eu de bonnes réussites.

Essaie de briser la glace, si ça marche pas tu verras il y a d'autres solutions. Comme un changement. Pour ma part à chaque fois que ce genre de situation est arrivé dans ma vie j'ai brisé la glace et même encore... au bout d'une semaine à peine les gens ont pas le choix de t'accepter ils comprennent que t'as ta place et l'atmosphère change. Tu fais partie de ton équipe de travail.

Je ressens ça aussi, parce que mes amis m'ont dit aussi que je ne finissais pas ce que j'accomplissais.... ils m'ont dit la même chose ils m'ont reproché mes arrêts etc.

Une de ces personne c'est quelqu'un de très rationnel (il a pas beaucoup le contact humain, la sensibilité etc. intelligence émotionnelle) donc il va avoir de la misère avec plusieurs choses dans sa vie j'imagine

Une autre de ces personne il se sent pas bien avec soi-même (visiblement) je pourrais le justifier avec plusieurs choses

Je modifie mon message pour te dire, à mes yeux, les personnes qui m'ont dit ça valent pas grand chose à comparé de ce que j'ai fait, et même encore là c'est pas bon de se comparer et ça sert à rien de se rabaisser à ça pour se comparer

Les personnes qui font ça souvent elles sont pas bien... tu vas t'en rendre compte plus tard en sortant de tout ça... c'est ce que je te dis tu comprendras plus de choses en sortant de ça j'en suis certain

Tu vois quand tu dis, je me demande si j'aime mon métier ou si c'est à cause du climat... c'est probablement à cause du climat sinon tu te poserais pas cette question-là forcément

C'est pas évident se sentir seule en dépression, tu peux venir ici, tu peux essayer de parler avec quelqu'un en ligne... tu peux trouver des solutions mais c'est sur que c'est pas évident

Pour les psychoses j'en ai fait 3 mais des petites, on m'a fait revenir rapidement sur terre avec du Zyprexa (un autre médicament magique pour moi que j'ai découvert)

L'espagnol j'ai commencé avec un cours, ça pourrait t'aider ça un cours de langue aussi pour connaitre des nouvelles personnes et s'amuser

C'est une sacré expérience... je pense juste à ma copine si elle vient ici et je suis jaloux qu'elle puisse vive ça ahahaha...

J'aimerais tellement vivre ça en Europe par exemple

À l'âge qu'on a en étant rendu adulte je trouve ça super intéressant

J'ai fait un cours au secondaire, un cours au cégep, un cours à l'université

Je suis à une étape où je peux lire facilement et apprendre par moi-même sans que ce soit trop difficile, (commencer à parler plus au futur)

J'ai rencontré ma copine en parlant avec des espagnols sur une application... et ça cliquait beaucoup on se parlait 8 heures par jour

Après en allant en amérique latine j'ai encore plus appris la langue... j'ai vu la vraie plage et aussi les gens qui étaient beaucoup plus chaleureux... toute une surprise... la biodiversité

Si tu veux mon meilleur conseil, ça prend un cours pour commencer mais après faut surtout chercher des amis ou des gens pour parler... l'école c'est pas ce qui a d'idéal pour apprendre

Même si t'es autodidacte, c'est mieux d'apprendre sur internet ou ailleurs qu'à l'université selon moi, et beaucoup plus fun... c'est plus intéressant

Une langue ça s'apprend en la parlant
Lavieestbelle1979
Messages : 38
Enregistré le : 31 mars 2022, 12:23

Re: Journal de Marie

Message par Lavieestbelle1979 »

Bonjour tout le monde!

Ça fait un bout que je n'ai pas écrit. L'été passe et je vais recommencer à travailler dans deux semaines. Je ne me sens pas anxieuse tant que ça, mais je sais que les gens au travail ne m'aiment pas tant que ça. Les gens m'évitent et ne me parlent pas beaucoup. En dix ans à ce travail, j'ai été en arrêt au moins une fois par année. Je sais que les gens me jugent énormément. Je me sens mal à ce travail.

Aussi, j'ai de la difficulté à me faire des amies. Quand quelqu'un me démontre de l'intérêt, j'ai de la misère à gérer. Si c'est un gars, je pense qu'il trippe sur moi et si c'est une fille, je me dis qu'elle ne me connait pas encore assez et que c'est une question de temps avant qu'elle décide de ne plus me parler. Effectivement, il y a des gens qui ont arrêté de me parler à mon travail sans que je ne sache vraiment pourquoi. Le milieu de l'enseignement est assez dur. Les gens ont la grosse tête, se croient au dessus des autres. Mon psychothérapeute m'a dit qu'il connait des enseignants et ce sont des personnes qui se prennent pour d'autres et se croient supérieurs. Il connait un homme millionnaire qui ne se prend pas autant au sérieux que les enseignants. Des fois, j'ai envie de changer de métier, mais je ne sais pas ce que je ferais. Je sais que les profs parlent de moi quand je ne suis pas là. Pourtant, je fais un très bon travail, mais ça, les gens ne le voient pas. Je sens la stigmatisation très forte et j'ai l'impression que les profs aimeraient que je ne travaille plus là. Je ressens comme une boule dans le ventre à cause de tout ça. Je me sens rejetée. J'ai toujours eu de la difficulté à me faire des ami(e)s. Quand je me faisais un ami gars, ça tournait autour du sexe. Comme si je n'avais rien de bien dans ma personnalité pour qu'il puisse m'aimer pour autre chose que le sexe. Je ne crois pas qu'un gars puisse être intéressé par ma personnalité. J'en veux à mes parents de toujours m'avoir dit que les gars ne pensaient qu'au sexe. On dirait que je ne sais pas comment me comporter avec un gars.
Je trouve plutôt normal une personne qui ne me parlera pas et qui va m'éviter. Je ne veux pas être comme ça toute ma vie. Je veux être fière de moi, je veux me sentir aimée. Je vis très mal le fait de me faire rejeter. Je sais qu'au travail, c'est partout pareil. Il y a toujours des gens pour parler dans le dos des autres. Je me sens mal et rejetée à cause de ce diagnostique. Je ne me sens plus bien à ce travail. Je me dis que je ne me sentirai pas bien nulle part. Est-ce que vous vivez la même chose que moi, du rejet?
Répondre