journal de modjo

(maniaco-dépression)
johey
Messages : 250
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48
Localisation : Province du Québec

Re: journal de modjo

Message par johey »

C'est une belle attitude que tu partages. Aussi, il y a ta démarche d'écriture. La pression que tu ressens peut être diffusé un peu par ici, un peu par là, ne pas te laisser envahir par le projet. Je ne pense pas que ton envie d'écrire partira. Tu écris régulièrement sur le forum alors je ne vois pas pourquoi tu arrêterais d'écrire dans ton projet. Doser la passion n'est pas toujours simple. Un paragraphe par deux, trois ou quatre jours? Même si cela te prends trois ans de l'écrire ton livre c'est pas si grave non? Ce qui n'est pas construit avec le temps est détruit par lui... En plus, en prenant ton temps, tu baignes dans son énergie et il te nourrit.

Un livre personnel sur la bipolarité? Superbe projet. La pression que tu ressens est un signal que tu prends de trop grosses bouchées je crois. Va moins vite pi roule plus longtemps. :P

Prends soin de toi.
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

MErci Johey pour ton message!

Je vais essayer d'aller moins vite mais de rouler plus longtemps ;)
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Pour la première fois depuis longtemps, je me sens heureux.
Le plaisir est le début et la fin de la vie heureuse.
Tout va bien.
Je n’ai pas de soucis.
Je n’ai pas de problème.
J’ai plusieurs projets.
Ecrire un livre.
Manger moins.
Boire moins.
Faire de l’activité physique.
Je ne sais pas exactement sur quoi écrire mon livre.
Sur la beauté du monde et de l’univers ?
Ça peut être une bonne idée.
Sur le journal d’un homme heureux ?
C’est pas mal aussi.
Sachant qu’Epicure a écrit plus de 300 livres.
Je devrais être capable d’en écrire un.
J’ai déposé mon livre triste sur MBS.
J’espère que je n’ai pas fait une bêtise.
Pour vivre heureux, vivons cachés.
En même temps, si je pouvais gagner rapidement de l’argent, cela pourrait m’aider.
Ça me fait chier car je ne vois pas de thème sur lequel je pourrais écrire.
La bipolarité est un bon thème.
Il faut attendre le matin, c’est un moment plus propice à l’écriture.
10 pages par jour.
20 par semaines.
Dans un peu plus d’un mois, c’est bon.
Soit à la fin du mois de juin.
***
J'ai décidé d’arrêter d’écrire mon livre car il était trop triste et sombre.
J'ai plus envie de me tourner vers la lumière a présent.
Et puis mon rêve n’est plus de partir vivre en Thaïlande.
Mon rêve est de trouver une fille et un job cool.
Quel job pourrais-je faire ?
Poète peut être. Sur la beauté du monde et de l'univers.
Cela repousse l’échéance mais en même temps non car le but est le voyage pas la destination.
Le plaisir doit être le début et la finalité dd la vie.
Le bonheur doit se ressentir à chaque instant.
Ecrire 10 pages par semaines.
Cela fait 10 semaines pour 100 pages.
C'est jouable.
On pourrait même imaginer 10 pages par jour.
Cela fait un mois.
Il va falloir tout donner.
Quoique non si le bonheur doit se ressentir à chaque instant.
Peu importe le temps.
Il faut que la rétroaction soit immédiate.
***
Je ne sais pas quoi écrire si ce n’est que je suis tranquillement posé avec Bouffy, le chat, dans le lit.
Il fait plutôt beau dehors.
Un peu de ciel bleu. De nuages. De sapins. Vivement demain que je me mette à écrire mes 10 pages. Je me met un peu la pression. Mais je me sens heureux. Je suis peut-être trop impatient. Un livre ça se travaille. On prend le temps de le faire. Il ne faut pas le bâcler. Je bâcle un peu tout ça. Car je suis trop impatient. D'un autre côté, mon livre me saoule. Il est trop triste. Il faut que j'en fasse un autre sur la beauté du monde et de l'univers par exemple. Mais de quoi parler ? Je n'en ai aucune idée. Je n'ai pas d'inspiration pour le moment. Mais ce n'est pas grave. Mon travail n'est pas si mal pour autant. Je suis stable depuis 7 mois. J'ai envie de passer à l'étape suivante. L'étape suivante est que mon travail me saoule et qu'il faut que j'en trouve un autre. Ecrivain est vraiment une bonne idée. Il suffit d'attendre le matin pour avoir l'inspiration. C’est aussi simple que cela. En attendant, je suis avec Bouffy dans le lit. Je m'ennuierai presque. Je pourrais lire mais j'ai la flemme. Continuer à écrire malgré le manque d'inspiration ?
La beauté du monde et de l'univers.
L'émotion.
J'ai la chance d'avoir un chat magnifique et adorable qui dors paisiblement près de moi. Il faut avouer que c'est parfois un incroyable pot de colle mais il est tellement mignon. On dirait un petit bebe chaton tellement il est beau et touchant.
Dehors, il fait beau.
Peut-être devrais-je être dans la vérité ?
Quelle importance ?
Dehors, il fait encore beau malgré le fait que le soleil se soit couché.
Les sapins verts dansent dans le vent avec leurs longues branches.
Je pense à ma famille. A mes parents. A mon frère et ma sœur.
Je pourrais écrire de la poésie en prose a la Kerouac.
Je pense à mes parents qui sont partis voir ma sœur. Je les aime tant. Ils sont tellement importants pour moi. Ils mériteraient d’être célébré.
Bouffy le chat fait des petits bruits en sourdine. C'est magnifiquement mignon. Je pourrais appeler ce livre : le marché. Mais Sur la beauté du monde et de l'univers, c'est encore mieux.
C'est vrai que j'ai peut-être un don pour ressentir mes émotions. Je ne sais pas. Probablement que je peux utiliser les côtés positifs de la bipolarité s’ils existent.
C'est vrai qu'il y a un potentiel intéressant à explorer.
Mon vieil ami Sébastien doit m'appeler ce week-end mais je ne pense pas qu'il le fera. Nous sommes tous les deux dans la difficulté psychologique ; mais nous avons tout de même un beau potentiel à exploiter.
J'ai aussi commencé un livre délicieux : la légende des montagnes qui naviguent. Ça a l'air très bien et très intéressant. Je crois que c'est Emma qui me l'a offert.
Il faut que je trouve un pseudo pour Sébastien. Il aime bien le vélo. Alors je vais l’appeler Julian.
Bouffy est à présent étendue de tout son long. Il est 20h45. Le soleil brille encore. Je croyais qu'il était couché mais je me suis trompé.
Le soleil se couche dans une heure. Encore une heure de joie et de lumière. Il faut en profiter.
Les rayons du soleil couchant sur les arbres sont magnifiques. Bouffy ronfle à petit feu. Je repense à Sophie, mon premier amour. Mon unique amour en fait. Je me demande si elle est toujours en vie. Ce qu'elle devient. Je me demande si je tomberai a nouveau amoureux un jour.
J'ai réveillé Bouffy car il prenait tout la place le coquin.
J'aime bien avoir un peu d’indépendance et de liberté.
Il y a des petites fleurs roses qui dansent aussi dans le vent sur le balcon.
Essayons de rentrer plus profondément dans l’émotion.
Cela sera un jour de gloire quand je gagnerai de l’argent grâce à mes livres.
Je serais riche.
Je pourrais partager mon argent avec mes parents, ma famille et mes amis. Je pourrais avoir un travail qui me plait totalement. Ecrivain à mi-temps. Et me consacrer a beaucoup d'autres choses. L'amour des miens. Trouver une femme. Avoir des enfants. Passer du temps avec mes amis. Avoir un grand jardin philosophique. Vivre heureux. Vivre caché. Vivre à la campagne. Vivre dans le calme.
Je commence à fatiguer et à avoir les yeux qui se ferment. Je vais essayer de résister encore une heure jusqu'au coucher du soleil.
Il me faudrait une fille comme Sophie. Jeune. Belle. Intelligente. Parfaite.
Dieu que cela serait délicieux.
Dieu que c’est délicieux de m’imaginer qu’elle existe, qu’elle est dans le lit à côté de moi, que je l'a prend dans mes bras. Que je l'embrasse. Que l'on discute. De philosophie. De la vie. De tout. Dieux que cela serait délicieux.
Revoila Bouffy qui était parti manger probablement. Je sens qu’il va à nouveau vouloir se vautrer sur moi. Quel sacré pot de colle.
La vie est tellement belle. Tellement profonde. Tellement infinie. C'est magnifique.
J'aimerai avoir une compagne comme Sophie. Je lui donnerai de beaux enfants.
Je suis un peu idéaliste mais je demeure convaincu que je trouverai une femme comme elle. Une fille cool et ouverte et intelligente.
Je rêve de Sophie mais je rêve aussi d'avoir de bons amis comme Damien, mon meilleur pote quand j’étais adolescent. Pour cela, il faut que je retrouve la stabilité, la confiance, le modjo, l'amour de la beauté du monde et de l'univers.
Mais bon, je suis tellement fragile. Je suis tellement capable de partir en vrille. D'avoir des hallucinations. Des psychoses. De devenir fou que par amour et respect pour les autres, je devrais peut être renoncer à avoir des vrais amis et de vraies relations. Peut-être qu'il y a trop de risques. Peut-être que c'est tout bonnement impossible. A voir. A méditer. Ce qui est sûr, c'est que la stabilité ne semble pas qu'une utopie. Cela fait 7 mois que je suis stable et on peut envisager sereinement que cela dure encore un peu. Mais comme on le sait, rien ne dure. Rien n'est durable. Tout est impermanent. Donc peut être que par amour pour mes amis et mes prochains, il faut rejeter toute amitié, toute fraternité. C'est un vrai débat. Déjà que je n'ai pas confiance en ma stabilité. Comment puis-je prendre le risque de faire du mal aux autres. Je crois qu'il faut que renonce à vouloir à avoir des amis trop proches. Pour les protéger. Idem pour les filles. Il faut les protéger. Arrêter de faire du mal aux gens. C'est probablement la meilleure des solutions. Vivre comme un reclus. Pour ne blesser personne. Why not. A voir. A creuser. Du coup, je peux mettre à la poubelle mon rêve. Mais en même temps, on peut rêver. On peut avoir l'espoir que la stabilité dure. Peut-être jusqu’à la fin de ma vie. Cela peut être un projet. Cela peut peut-être valoir le coup d’essayer. Je ne sais pas. J'ai tellement fauté. J'ai tellement péché. J'ai tellement fait de mal à mes proches... mais j'ai quand même envie d’essayer. Peut-être une dernière chance. Une dernière tentative. Et puis après, il faut voir les choses en face. Cela fait longtemps que j'ai déçu quelqu’un. Probablement Vincent. Donc oui, cela ne fait pas si longtemps. Et il y a Tchine Tchine aussi. C'est vrai. Peut être faut-il arrêter de faire souffrir mes proches. Ok. J'accepte. Vivre dans la solitude. Ok. J'accepte. Plus jamais de pote. Plus jamais de copine. Juste des relations éphémères. Ok j’accepte. Laisser Sébastien tranquille. Avec Elise, c'est particulier. Je crois que c'est différent. Bien sûr, c'est différent.
Avec ma famille aussi, c’est différent. Il y a un lien irréversible. Un attachement irréversible.
Ca y est. Le soleil est couché. J'ai cogité pendant une heure. Cela fait du bien. J'ai bien avancé. Pas d’ami. Pas de copine. Pas de femme. Pas d’enfant. Je me fais une raison. Ce n’est pas ce dont je rêve. Mais je l’accepte. Et j’accepte qu’il s’agisse probablement de la meilleure des solutions.
S’en suit alors le problème des relations sexuelles et tactiles qui sont quand même une source non négligeable de plaisir.
Il faut se rendre à l’évidence que je ne me vois pas vivre sans sexe ni sans contacts physique. Du coup, si j'ai de l'argent, je pourrais faire appel à des prostituées. Du coup, si j'ai de l’argent je pourrais habiter en Thaïlande la majeure partie de l’année et revenir fréquemment pour voir ma famille. Du coup, adieu le jardin philosophique. Il faut être lucide. Je suis trop instable pour cela. Mais il faut que j’utilise mes qualités. Ma sensibilité. Mon amour de la vie et de l’univers. Mon émotivité.
Je suis malade. Gravement malade. Mais ce n’est pas grave. Enfin, si c’est grave. Mais c’est comme ça. Il faut faire avec.
Du coup, mon rêve redevient de vouloir vivre en Thaïlande. En fait, mon rêve serait de voyager dans tous les pays du monde.
Ca y est. Je recommence a être fatigué et à avoir les yeux attaqués par le marchand de sable.
Mais j'avance bien. Pas de jardin. Pas de copine. Pas de pote. Mais une vie heureuse tout de même. Du moins on va essayer. De l’argent. Ecrivain. Sur l’émotion. Ecrire un maximum tous les jours. Dans l’émotion. Sur la beauté du monde et de l’univers.
Je suis en boucle sur mon précédent livre. Le livre triste. Pour voir s’il va être censuré. Je suis sûr qu’il va être censuré. Mais ce n’est grave. Le livre sur la joie arrive bientôt. D'ici une semaine ou deux je pense. Tellement je suis doué.
Je n'ai pas envie d’aller dormir. J’ai envie d’écrire toute la nuit. Même si la batterie de mon téléphone ne me le permettra pas.
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Stable depuis plus de 9 mois !

Je me sens heureux dans ma vie.

Ne manque plus qu'une copine cool et mon bonheur sera parfait !!
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Bonjour,

Je suis heureux de partager avec vous le fait que je suis stable depuis un an !

Je suis un peu triste quelque part car je voudrais que tous les bipolaires du monde soient stabilisés comme moi.

Mais je suis content aussi car je sais que mon message permettra d’en encourager quelques-uns.

Cela fait à peu près 6 ans que je sais que je suis bipolaire et que j’ai commencé mon journal ici.

6 années longues et difficiles mais aussi belles parfois et pleines de joie et de beauté aussi de temps en temps.

Il n’y a pas de recettes miracles car chaque cas est unique mais j’ai tout de même quelques conseils à donner :

- se renseigner grandement sur la maladie (lire bcp de livres sur le sujet)
- trouver un bon psy
- trouver un bon équilibre médicamenteux
- avoir une bonne hygiène de vie
- tenir un journal d'humeur
- mettre en place des stratégies de secours en cas de symptômes de dépression

Une fois stabilisé, j’ai la chance d’être enfin heureux dans ma vie.

Je sais que rien ne dure alors je profite à fond du moment présent.

Une fois stabilisé, voici mon conseil pour être heureux : trouvez des antidotes (ou des solutions) à tous vos problèmes et pensées négatives.

Une fois que vous n’aurez plus d’émotions ou de pensées négatives, vous serez heureux.

Bonne journée à vous et bon courage dans votre recherche de la stabilité et du bonheur.

Et rendez-vous l’année prochaine pour fêter mes 2 ans !

ps : je suis à votre disposition pour toute question, remarque, conseil ou juste parler !
johey
Messages : 250
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48
Localisation : Province du Québec

Re: journal de modjo

Message par johey »

Salut modjo,
je fais un petit tour sur ton fil de discussion.
Comment ça va aujourd'hui?
Des projets?
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Salut Johey,
Comment ca va ?
Pour ma part, ca va bien!
J'ai des petits projets en effet.
J'avais deja pour projet de trouver la stabilité. Cela fait un peu plus d'un an que je suis stable donc je reste vigilant pour que cela continue.
J'avais pour projet d'atteindre le bonheur. Je suis content de pouvoir dire que grace a la stabilité, je suis a présent un homme heureux. Cela n'a pas de prix bien sur!
J'ai pour projet de sortir un album de musique, c'est en bonne voie donc je suis content aussi.
Et puis, la, je crois que je vais devoir m'atteler a un autre tres gros projet : trouver une femme cool avec qui partager ma vie. J'ai perdu bcp de temps a cause de la maladie. J'ai aussi pris bcp de poids mais ce n'est pas tres grave. Je garde espoir. D'ailleurs c'est marrant, je viens de relire mon journal que j'ai commencé il y a 6 ans. Le temps passe trop vite! Mais je suis content, j'ai bien progressé meme si j'ai l'impression d'avoir perdu un peu de temps parfois. Il s'agit de ne plus gaspiller une seconde a présent. Je suis un homme stable, heureux. J'ai trouvé un travail. Un appartement. Il est temps de continuer a agir :
- moins manger
- arreter le café
- arreter la cigarette
- faire un footing tous les matins
- faire un max de pompes tous les jours
- bien m'habiller
- bien me coiffer
- economiser 1000e
- me coucher tot
- prendre rdv chez un dermato
- faire un détartrage des dents
- mettre de belles chemises
- acheter de nouvelles chaussures

Bref, il faut que je me transforme en mec séduisant, tout simplement. Et il y a du boulot. Car je n'ai pas rajeuni en 6 ans. Et je n'ai pas maigri !

Voila sinon, que dire ? Je me sens le plus heureux des hommes. J'ai tellement de chance. La vie est tellement belle parfois. L'amour. La beauté. La nature. Bref, je suis content et fier du chemin parcouru mais il faut que je perde encore moins de temps à présent! Foncer a mille a l'heure! Ne pas gaspiller une seule seconde. Ne pas perdre une seule miette. Footing le matin. Travail la journée. Musique le week end. Trouver l'Amour! Vivre. Etre heureux. Profiter de chaque instant. Vivre pleinement la vie!

Voila pour les projets Johey! Je vais aussi essayer de venir plus souvent écrire dans mon journal ca me fait bcp de bien et c'est tres aidant pour prendre du recul.

Bonne journée à toi Johey et à tout ceux qui me liront !
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Voici un mois que je n'ai pas ecris dans ce journal. Un mois que j'ai rencontré Sissi. Je me sens bien avec elle. C'est exactement ce que j'attendais. Et c'est exactement ce qu'il me faut. Une fille cool gentille et jolie. Bon, elle m' a dit qu'elle n'était pas encore prete a sortir avec moi. Qu'il fallait d'abord que j'evolue un peu :
- me laisser pousser les cheveux et la barbe
- maigrir et manger sainement
- etre independant et autonome
- economiser de l'argent
Elle me motive a progresser. C'est exactement ce dont j'ai besoin. Elle me booste et me fait pétiller. Elle est trop cool et trop mignonne. J'aimerai la prendre dans mes bras et l'embrasser. Il faut que je tienne un journal de mon argent et de mon poids. Et si ce n'est pas elle, c'en sera une autre. Ce n'est pas grave. C'est deja bien de l'avoir comme amie. Il y a du chemin a parcourir. Je me donne un délai de 6 a 12 mois. On verra. Je ne suis pas pressé. Mais en meme temps, j'ai hate d'y etre. Profiter du moment présent!
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Un magnifique témoignage :

https://www.huffingtonpost.fr/entry/je- ... 4e017cdd23

Bonne journée a tous :)
modjo
Messages : 431
Enregistré le : 15 juin 2015, 16:27

Re: journal de modjo

Message par modjo »

Moment de paix aujourd’hui.

Le vent souffle dans les arbres et le soleil brille dans le ciel.
J’essaie de trouver des antidotes à mes émotions négatives.
Je me dis que je pourrais décrire les moments de paix qui viennent parfois s’installer délicatement dans ma vie.
Cela m’emplit de joie et de paix.
Je pense alors à tous les gens qui souffrent et cela m’emplit d’amour et de compassion.
Je pense à ma propre souffrance et cela m’emplit d’amour et de compassion pour moi-même.
La vie est belle parfois.
Quand le temps s’arrête.

Bouffy le chat vient près de moi pour que je lui fasse des caresses et des câlins.
Il semble pleinement habité par la paix de l’âme et la tranquillité de l’esprit.
Un vrai petit ange.

Cela fait du bien quand le temps s’arrête, quand les pensées arrêtent de tournoyer sans fin dans l’esprit. Cela fait du bien de faire une pause, de se ressourcer dans le moment présent. Laisser la paix profonde se transformer en émotion positive et baigner tout notre être.

La nature est belle là où je suis. Elle semble avoir tout compris, elle aussi.

Quand la paix est là, il n’y a plus besoin de rien d’autre, il n’y a plus besoin d’avoir plus d’argent, de faire du shopping, de penser à comment améliorer sa vie, de penser à comment trouver une copine si on est célibataire ou bien à rompre avec son conjoint si l’on est malheureux en couple, plus besoin d’avoir des amis ou des proches, plus besoin de vivre dans une grande maison ou d’habiter à la campagne, plus besoin de rien, juste profiter de la paix qui demeure en soi.

Il n’y a plus rien à attendre ni à espérer. Rien ne manque. Tout est là.

Boire un simple verre d’eau suffit pour emplir de joie. Sentir le doux liquide se fondre dans le corps. On dit que l’eau n’a pas de gout mais ce n’est peut-être pas vrai. Peut-être que l’eau a tout simplement le gout d’Eau. Boire un simple verre d’eau est l’occasion de se sentir bien, de penser à tout les gens qui n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde, aux gens qui sont morts de soif au travers l’histoire comme certains navigateurs dont les bateaux ont fait naufrages par exemple. C’est l’occasion de penser à mes discussions passionnantes avec mon meilleur ami qui me rappelle notamment que notre corps est fait à 66% d’eau. Cela donne envie d’aller sur internet se renseigner sur le sujet. Cela donne envie de se dire qu’on a de la chance de vivre à une époque où l’accès à la connaissance via le web est possible pour beaucoup de gens. Un site internet dit que sans eau, il n’y a pas de vie. Que nos poumons contiennent 83% d’eau, notre sang 79%, notre cœur 73% et que même nos os en contiennent 31%. Cela fait rêver. Un autre site nous dit que l’eau recouvre 72% des 509 millions de km2 de la surface du globe, notre tendre et chère planète bleue.

Aujourd’hui, le vent souffle dans les arbres et le soleil brille dans le ciel. Je ris en pensant à mon ami qui me dit que je pourrais trouver mieux comme paroles de chansons mais j’ai du mal à trouver plus beau que « le vent souffle dans les arbres et le soleil brille dans le ciel ».

Cela me fait penser à la chanson de Louis Armstrong What A Wonderful World. C’est l’une de mes chansons préférées. Et probablement parmi les plus belles paroles que je connaisse aussi.

I see trees of green, Red roses too
J'aperçois des arbres verts et Des roses rouges également

I see them bloom, For me and you
Je les vois s'épanouir, Pour toi et moi

And I think to myself What a wonderful world
Et je me dis : Quel monde merveilleux

I see skies of blue, And clouds of white
Je vois des cieux bleus Et des nuages blancs

The bright blessed day, The dark sacred night
L'éclatant jour béni, La sombre nuit sacrée

And I think to myself What a wonderful world
Et je me dis : Quel monde merveilleux

The colours of the rainbow So pretty in the sky
Les couleurs de l'arc-en-ciel Si jolies dans le ciel

Are also on the faces Of people going by
Sont aussi sur les visages des gens qui passent

I see friends shaking hands, Saying « How do you do ? »
Je vois des amis se serrer la main, Se dire « Comment ça va ?»

They're really saying « I love you »
Ils se disent en réalité « Je t'aime »

Ces paroles me donnent envie de pleurer de joie devant tant de beauté.

Je me frotte les yeux pour sécher mes larmes.

Je pense à la chance d’avoir mes 5 sens, voir la beauté du monde, sentir la douceur sucrée des roses, sentir le vent caresser mon visage, écouter ce même vent bruire dans les arbres, gouter la saveur infinie de l’eau. Je pense qu’un jour je serais peut-être aveugle ou sourd et cela ne fait que décupler ma joie d’avoir la chance de vivre ce moment présent.

Cela me fait penser à la chance de n’être pas trop handicapé. Certes je suis bipolaire mais peut-être est-ce grâce à ce handicap que je suis capable de ressentir tant de beauté et de paix en moi en ce moment. Cela me fait penser à la chance d’avoir mes jambes et mes bras. De pouvoir marcher, courir, sauter, caresser mon chat. Car ce ne sera peut-être pas toujours le cas. De toute façon, un jour nous finissons par mourir. Alors cela s’arrêtera. Mais ce n’est pas triste. Comme dit mon père, l’important est de vivre, pas de mourir car beaucoup de gens ne vivent pas vraiment la vie.
Répondre